Un pacte de non-agression

Depuis quelques semaines, de nombreux panneaux publicitaires achetés par l’Université d’Ottawa ont été installés aux abords des universités montréalaises. L’objectif de cette campagne agressive qui frôle l’indécence est d’inciter les étudiants à quitter les institutions québécoises pour aller poursuivre leurs études dans la capitale fédérale. «Ça part d’ici!», peut-on lire sur les affiches. Comment interpréter cet assaut publicitaire de l’Université d’Ottawa, l’université canadienne comme elle aime se définir, jusqu’aux portes de l’UQAM, de HEC Montréal et de l’Université de Montréal? Une campagne plus modeste avait été menée sur la pointe des pieds l’an dernier. Il faut croire que les retombées de cette initiative ont été encourageantes puisque l’Université d’Ottawa a décuplé ses efforts cette année pour tenter de séduire la clientèle étudiante francophone.

Observatoire des Diasporas

Observatoire des Diasporas

Bibliothèque virtuelle

Appels à communication

Bourses et concours

Le balado du CRIDAQ

Notre infolettre

CRIDAQ filigrane