Violences politiques: Europe et Amérique, 1960-1979

Jean-Philippe Warren

Avec Ivan Carel et Robert Comeau

Résumé

Alors que les soulèvements armés et les attentats continuent de survenir un peu partout dans le monde, il importe de s’interroger sur la légitimité de la violence comme forme d’intervention publique, qu’elle soit l’œuvre des groupes militants ou celle des forces étatiques.

Dans le but de préciser les enjeux fondamentaux liés à ce phénomène, cet ouvrage revient sur les décennies agitées de 1960-1970 qui, plus que toute autre période récente, permettent d’en comprendre les ressorts. En tentant de faire tomber les masques de la coercition et de ­l’arbitraire, les groupes révolutionnaires de l’époque ont en effet développé des stratégies singulières de mobilisation pour lutter contre les pouvoirs établis.

En revenant à l’histoire de la Bande à Baader, du Sentier lumineux, des Black Panthers, de l’Armée républicaine irlandaise, du Front de libération du Québec, du Mouvement de libération du taxi ou encore des Brigades rouges, ce livre dégage l’esprit d’une période cruciale au cours de laquelle les membres de ces groupes, partisans de l’action directe, ont partagé les mêmes répertoires de la contestation, les mêmes références symboliques et une même éthique de l’engagement individuel et collectif. Le pouvoir, croyaient-ils, est au bout du fusil !

La raison du plus fort est-elle toujours la meilleure ? À lire cet ouvrage, chacun sera mieux en mesure de répondre à la maxime du fabuliste.

 

Pour commander le livre

Observatoire des Diasporas

Observatoire des Diasporas

Bibliothèque virtuelle

Appels à communication

Abonnement infolettre

Bourses et concours

École d’été 2019

Suivez-nous:

CRIDAQ filigrane