Travail, morale et dépendance personnelle : les ouvriers agricoles mexicains et guatémaltèques dans les fermes québécoises

Pantaleón, Jorge

Avec Lucio Castracani

Résumé

La littérature sur les programmes pour la main-d’oeuvre agricole temporaire au Canada a plutôt analysé le cadre juridico-légal et ses répercussions sur le travail, montrant des conditions de vie et de travail comparables dans certains cas à une forme de servitude contemporaine. Dans cet article, à partir de nos terrains de recherche respectifs au Québec, nous approfondissons la dimension personnelle de la relation dans ces contextes caractérisés par plusieurs sources de vulnérabilité. La dimension personnelle de la relation capital-travail s’articule ainsi dans un cadre juridico-légal et demeure fondamentale dans l’organisation et le contrôle de la main-d’oeuvre dans le contexte de production actuel. Explorant le croisement d’évaluations morales et de compétences professionnelles, nous proposons quatre variantes de la relation entre employeur et main-d’oeuvre, fonctionnelles pour l’organisation du travail dans les fermes.

 


Pantaleón, J., Castracani, L. (2017). «Travail, morale et dépendance personnelle: Les ouvriers agricoles mexicains et guatémaltèques dans les fermes québécoises», Anthropologies et Sociétés, vol 41, no 1, p. 91-106.

Observatoire des Diasporas

Observatoire des Diasporas

Bibliothèque virtuelle

Appels à communication

Bourses et concours

Notre infolettre

Suivez-nous:

CRIDAQ filigrane