Sociologie du Québec en mutation. Aux origines de la Révolution tranquille

Langlois, Simon

Jean-Charles Falardeau (auteur), Simon Langlois et Robert Leroux (ed.)

Résumé

Jean-Charles Falardeau a publié un grand nombre de contributions sur la société canadienne-française, devenue la société québécoise dans les années 1960. Moins connus que ses écrits en sociologie de la littérature, les textes réunis dans cet ouvrage ont conservé une grande pertinence pour comprendre et interpréter l’avènement de la Révolution tranquille. Y sont rassemblés 24 articles portant sur les thèmes que Falardeau a traités dans la première moitié de sa carrière universitaire.

Les articles retenus explicitent la conception originale que Falardeau se faisait de la sociologie comme science à part entière et témoignent de l’originalité de ses vues sur cette discipline, encore d’une étonnante pertinence. S’y retrouvent aussi ses analyses sur la paroisse, institution marquante du Canada français, ainsi que ses études sur le monde rural et sur l’urbanisation qui a conduit vers le Québec contemporain. Le sociologue a par ailleurs été l’un des analystes les plus marquants de la stratification sociale québécoise, plus précisément de ses classes sociales et, en particulier, de ses élites. Enfin, il fut l’interprète de la mutation du Canada français à l’aube de la Révolution tranquille. Ses analyses sur la société globale aideront à mieux comprendre ce qui a fait l’originalité de la dualité nationale canadienne dans la première moitié du XXe siècle et, par la suite, l’émergence de la nouvelle référence nationale québécoise.

Pour commander le livre

Observatoire des Diasporas

Observatoire des Diasporas

Bibliothèque virtuelle

Appels à communication

Abonnement infolettre

Bourses et concours

École d’été 2019

Suivez-nous:

CRIDAQ filigrane