La justice, la vulnérabilité et le politique autrement

Avec la collaboration de Naïma Hamrouni, Françoise Paradis-Simpson et Dany Rondeau

 

Résumé

Quels sont les entrecroisements possibles entre les concepts de diversité et de vulnérabilité. Leur usage combiné amorce-t-il les fondements d’un regard nouveau sur la pensée et les pratiques politiques et sociales ?

Dans les débats contemporains sur la justice, la vulnérabilité est porteuse d’un puissant contenu normatif et pratique. Elle offre des descriptions riches des expériences humaines prenant en considération des relations complexes et ambivalentes qui sont tues sous la seule norme de l’individualisme libéral. Il ne s’agit pas de rejeter l’importance d’une vie autonome, mais de repenser les cadres normatifs qui lui donnent un sens et de revoir les moyens de l’atteindre.

La vulnérabilité, bien qu’elle se manifeste comme un idéal normatif fort, révélateur de changements conceptuels et pratiques, n’est toutefois pas un concept univoque. Les chapitres qui composent cet ouvrage illustrent la diversité des significations et des contextes de vie auxquels renvoie la vulnérabilité. Faut-il s’en surprendre ? Non, si l’on prend en compte que son usage comme idée phare de la théorie politique est encore récent, et qu’à ce titre sa signification et sa pratique sont encore l’objet de débats.

 


L’ouvrage inclut un chapitre co-écrit par notre membre étudiante Laurie Gagnon-Bouchard et notre coordonnatrice Camille Ranger intitulé “(Re)construire des mondes relationnels à travers la logique du don et la vulnérabilité”.


Gagnon, Bernard (dir.) (2022). La justice, la vulnérabilité et le politique autrement. Québec, Presses de l’Université Laval, 365 p.

Pour commander le livre

Horizon politique

Appels à communication

Abécédaire du CRIDAQ

Bourses et concours

Le balado du CRIDAQ

Notre infolettre

Ressources

CRIDAQ filigrane