Histoire politique et militaire étrangère : les fondements de la reconstruction néoconservatrice du nationalisme canadien

Massie, Justin

Avec Manuel Dorion-Soulié et Valérie Vézina

Résumé

De 2006 à 2015, Stephen Harper a cherché à redéfinir l’identité canadienne en remplaçant le nationalisme libéral par un nationalisme néoconservateur. S’inspirant des « études du nationalisme », cet article propose trois conditions nécessaires à l’émergence d’un nouveau nationalisme : sentiment d’exclusion sociopolitique ; mobilisation politique de ce sentiment ; redécouverte et réinterprétation de l’histoire nationale. L’article explore cette dernière condition, soulignant l’importance de la politique étrangère et de l’histoire militaire dans la reconstruction du nationalisme canadien par le Parti conservateur sous Harper. L’analyse des travaux de Jack Granatstein montre que celui-ci a contribué à « redécouvrir » un passé national dont le projet identitaire néoconservateur s’est inspiré.


Dorion-Soulié, M., Massie, J., Vézina, V. (2018). «Histoire politique et militaire étrangère : les fondements de la reconstruction néoconservatrice du nationalisme canadien», Politique et Sociétés, vol.37, no 3, p.51-75.

Pour commander le livre

Observatoire des Diasporas

Observatoire des Diasporas

Bibliothèque virtuelle

Appels à communication

Abonnement infolettre

Bourses et concours

École d’été 2019

Suivez-nous:

CRIDAQ filigrane