Histoire politique de la Révolution tranquille : quelques jalons pour une approche renouvelée

Savard, Stéphane

Résumé

L’histoire politique telle que pratiquée aujourd’hui dans les différents lieux de recherche – universités, cégeps, Bibliothèque de l’Assemblée nationale, Musée canadien de l’histoire, etc. – s’intéresse de plus en plus à la Révolution tranquille québécoise2 . Les études qui s’en dégagent sont plutôt fragmentées et ne proposent toutefois pas une véritable «vision d’ensemble» problématisée de cette période jugée marquante, ce que Léon Dion avait pourtant tenté de faire avec son projet malheureusement inachevé intitulé La Révolution déroutée3 . Or, la maturité avec laquelle l’histoire politique s’est déployée ces dernières années, comme il est expliqué dans la première partie de ce texte, a jeté les jalons de nouvelles approches en histoire politique de la Révolution tranquille qui, une fois réunies, offrent une interprétation au potentiel «globalisant». Deux de ces approches seront ici présentées sous la forme de projets de recherche complémentaires qui, chacun à leur manière, contribuent à l’élargissement du champ d’études qu’est LE politique à l’époque de la Révolution tranquille.

 


Savard, S. (2017) « Histoire politique de la Révolution tranquille : quelques jalons pour une approche renouvelée », Bulletin d’histoire politique, vol. 25, no 3, p. 145-161.

Observatoire des Diasporas

Observatoire des Diasporas

Bibliothèque virtuelle

Appels à communication

Abonnement infolettre

Bourses et concours

École d’été 2019

Suivez-nous:

CRIDAQ filigrane