Écrivains francophones en exil à Paris. Entre cosmopolitisme et marginalité

Jean-Philippe Warren

Avec Xavier Garnier

Résumé

Paris soigne son image de ville accueillante pour les artistes et les écrivains venus du monde entier. Ils sont de fait nombreux à avoir adopté cette destination comme une sorte de patrie cosmopolite de l’art et de la littérature. Parmi ceux-ci, les francophones sont dans une position particulière liée au statut de cette ville dans l’imaginaire de la langue française. La capitale de la France, cette ville impériale qui s’ignore, a pu générer chez eux des sentiments concurrents d’attachement et de déracinement plus aigus que chez des immigrants qui n’étaient pas de langue française. Attirés par la « Ville lumière », fuyant la persécution ou simplement l’exiguïté de leur patrie d’origine, ces « expatriés du dedans de la francophonie » se sont sentis à la fois accueillis et repoussés par une ville qui ne cessa de les fasciner.

Le présent recueil s’attache plus particulièrement à une dizaine d’auteurs, des plus anciens aux plus contemporains – Tewfik al-Hakim, Elian J. Finbert, A. Strindberg, J.-J. Rabearivelo, B. Dadié, O. Socé, C.-F. Ramuz, E. Ionesco, C. H. Kane, A. Djebar… – qui, à un moment ou à un autre, ont fait de Paris leur lieu de vie, réelle ou rêvée.

Pour commander le livre

Observatoire des Diasporas

Observatoire des Diasporas

Bibliothèque virtuelle

Appels à communication

Abonnement infolettre

Bourses et concours

École d’été 2019

Suivez-nous:

CRIDAQ filigrane