Joseph Yvon Thériault publie un texte dans Le Devoir

Le professeur au département de sociologie de l’Université du Québec à Montréal signe un texte portant sur la question identitaire québécoise et l’espace public national.La poussière de la campagne électorale tombée, Joseph Yvon Thériault: art43] revient sur le projet de la ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles, Yolande James, d’obliger les nouveaux candidats à l’immigration à signer une déclaration d’adhésion aux valeurs communes québécoises. Présenté à la veille du déclenchement des élections, ce document a été rapidement rejeté comme une tactique politicienne visant à empêcher que la question identitaire soit au centre du débat électoral. Le professeur Thériault croit par contre qu’il ne faudrait pas réduire la portée d’un tel énoncé à des tactiques électorales. C’est une des ruses de la vie démocratique; les visées les plus politiciennes en viennent souvent à recouper des questions existentielles.
Selon l’auteur, il en est ainsi de cette déclaration de la ministre, tout comme de la création, pour des raisons tout aussi politiciennes à la veille des élections précédentes, en 2007, de la Commission Bouchard-Taylor. Ces actions répondent à une interrogation vraie: quelle place doivent occuper les valeurs communes dans les démocraties modernes?

Publié dans Le Devoir, Samedi 27 décembre 2008, p. B5.

Observatoire des Diasporas

Observatoire des Diasporas

Bibliothèque virtuelle

Appels à communication

Abonnement infolettre

Bourses et concours

École d’été 2019

Suivez-nous:

CRIDAQ filigrane