Alain-G. Gagnon et Paul May publient un texte dans la revue scientifique Métropoles

L’article explore l’articulation entre l’empowerment et la diversité culturelle, et notamment les voies prometteuses du jumelage entre ces deux termes.L’apport de la philosophie de Charles Taylor conjuguée aux récentes théories du fédéralisme permet de porter un regard nouveau sur la thématique des revendications identitaires en milieu urbain et d’esquisser des solutions institutionnelles pour répondre au double défi posé par le pluralisme culturel et de la nouvelle configuration économico-politique sous-tendant la mondialisation. Malgré ses aspects positifs, cet article entend montrer, dans le sillon des travaux de Bernard Jouve, les limites et l’utilisation équivoque que l’on peut faire de l’empowerment, qui sert parfois à justifier un désengagement de l’État-providence en faveur des populations les plus démunies, et qui ne présente pas toujours les garanties nécessaires pour lutter contre les discriminations survenant au sein des Minorities within Minorities.

Paul May: art116] est doctorant en science politique à l’UQAM et à l’EHESS (Paris) et est membre du CRIDAQ.

Observatoire des Diasporas

Observatoire des Diasporas

Bibliothèque virtuelle

Appels à communication

Abonnement infolettre

Bourses et concours

École d’été 2019

Suivez-nous:

CRIDAQ filigrane