Beauchemin, Jacques

Beauchemin, Jacques

Chercheur régulier dans l’axe de recherche : Démocratie et pluralisme (Axe III)
Professeur, Département de sociologie, Université du Québec à Montréal.

Page institutionnelle de Jacques Beauchemin.

beauchemin.jacques@uqam.ca

Spécialités

Le discours politique – discours électoral, constitutionnel, des églises, etc.  – Analyse de textes assistée par ordinateur.

Formation académique

Ph.D. en sociologie, Université du Québec à Montréal
Maîtrise en sociologie, Université du Québec à Montréal
Baccalauréat spécialisé en sociologie, Université du Québec à Montréal

Membre du CRITERES (Centre de recherche interuniversitaire sur les transformations et les régulations économiques et sociales), (1997 – 2000).

Membre du groupe de recherche sur l’analyse du discours néo-libéral au Québec et au Canada dans les années quatre-vingt (1992 – 1996).

Membre du groupe de recherche sur l’analyse du discours constitutionnel canadien (1990 -1992).

Membre du groupe de recherche sur l’analyse du discours politique et institutionnel duplessiste (1981 – 1989).

Directeur de recherche de la Chaire MCD (Chaire de recherche du Canada en mondialisation, citoyenneté et démocratie), (2001-2014).

Financement

Subvention Regroupements stratégiques du FRQSC — (2014-2020) pour le Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité et la démocratie (CRIDAQ).

Livres

Beauchemin, Jacques, Une démission tranquille. La dépolitisation de l’identité québécoise, Montréal, Éditions du Boréal, 2020, 205 pages.

Beauchemin, Jacques, La souveraineté en héritage, Montréal, Éditons du Boréal, 2015, 166 pages.

Beauchemin, Jacques (dir.), Mémoire et démocratie en Occident. Concurrence des mémoires ou concurrence victimaire, Bruxelles. P.I.E Peter Lang, 2011, 136 pages.

Contributions à des ouvrages collectifs

Beauchemin, Jacques, « L’obsédante présence de Fernand Dumont », Préface au livre de Serge Cantin, La distance et la mémoire. Essai d’interprétation de l’œuvre de Fernand Dumont, Québec, Presses de l’Université Laval, 2019, XV-XXXII.

Beauchemin, Jacques, «Un “déclinisme ” de petites nations : le cas du Québec » dans Jean-François Laniel et Joseph-Yvon Thériault, Les petites nations, culture, politique et universalité, Paris, Classiques Garnier, 2019, p.113-134.

Beauchemin, Jacques, « Jean-Charles Bonenfant et la tradition politique québécoise », dans Amélie Binette, Patric Taillon et Guy Laforest (di.), Jean-Charles Bonenfant et l’esprit des institutions, Québec, Presses de l’Université Laval, 2018, p.81-94.

Beauchemin, Jacques, « Les paradoxes de l’enseignement de la religion dans la société des identités », dans Charles Mercier et Jean-Philippe Warren (dir.), Identités religieuses et cohésion sociale. La France et le Québec à l’école de la diversité, Lormont, France, Éditions Le Bord de l’eau, 2016, p.105-113.

Beauchemin, Jacques,  « L’impératif humanitaire et la représentation dépolitisée de la victime souffrante », dans Joseph-Yvon Thériault (dir.), L’humanitaire. De l’idée d’humanité aux crises humanitaires, Montréal, Athéna, 2015, p. 217-228.

Articles scientifiques

Beauchemin, Jacques, « Pourquoi se souvenir ?, dans le Bulletin d’histoire politique, vol. 26, no 3, printemps 2018, P.165-172.

Savard, Stéphane et Beauchemin, Jacques, « Monuments et mémoire : de l’importance d’historiciser les luttes mémorielles dans la Cité », dans le Bulletin d’histoire politique, vol. 26, no 3, printemps 2018, P.151-157.

Beauchemin, Jacques, « La grande noirceur vue par elle-même », dans Mens, vol. 18, no 2, printemps 2018, p.13-38.

Observatoire des Diasporas

Observatoire des Diasporas

Bibliothèque virtuelle

Colloque Borrows

Appels à communication

Bourses et concours

Le balado du CRIDAQ

Notre infolettre

CRIDAQ filigrane