Éducation à la citoyenneté et rapport aux valeurs dans une société pluraliste

31 mars 2020
Université du Québec à Montréal

Salle A-3440, Pavillon Hubert-Aquin, 12h30 à 14h00, entrée gratuite, inscription recommandée.

Conférence de M. Hervé Pourtoi, professeur, Philosophie politique et Philosophie de l’éducation, UCLouvain.

Résumé de la conférence

Les conceptions contemporaines de l’éducation à la citoyenneté développent un rapport ambivalent aux valeurs. Tantôt il s’agit de « transmettre des valeurs partagées » (Enseignement moral et civique, France), tantôt de « faire reconnaître la pluralité des valeurs » (Éducation à la philosophie et à la citoyenneté, Belgique). La première approche présuppose un concept objectiviste de valeur et induit un risque de dogmatisme ; la seconde approche présuppose un concept subjectiviste de valeur et induit un risque de relativisme.

L’objectif de cette conférence est d’explorer deux voies possibles de dépassement de l’antinomie ainsi posée en examinant leurs fondements épistémologiques et (méta)éthiques.

La première voie est celle de l’éthique minimale (J. Rawls, R. Ogien). Elle repose sur une double distinction : 1° entre (jugements de) faits et (jugements de) valeur(s) et 2° entre valeurs privées relatives à la vie bonne et valeurs publiques relatives au juste. Sur cette base, il importe de distinguer rigoureusement l’instruction de l’éducation du citoyen d’une part et l’éducation morale de l’éducation du citoyen d’autre part. On identifiera les difficultés que présente cette première voie et les distinctions qui la fondent.

La seconde voie est celle d’une conception pragmatiste de l’éthique (J. Dewey, H. Joas). Dans un mouvement de dépassement de la double opposition inhérente à la première voie, elle entreprend de définir la valeur comme une idée générale qui est produite en vue résoudre rationnellement des problèmes suscités par des interactions sociales et qui peut être remobilisée dans des contextes d’interaction analogues jusqu’à ce qu’il soit nécessaire d’en faire évoluer le sens (ou d’y renoncer) pour faire face à des situations nouvelles. On peut ainsi comprendre la genèse, l’évolution et les variations de sens d’une valeur telle que la tolérance ou encore la laïcité. Sur le plan philosophique, le concept pragmatiste de valeur permet notamment de résoudre l’opposition objectivisme/subjectivisme. Sur le plan pratique, il implique qu’une éducation à la citoyenneté doit introduire au contexte et à la dynamique qui ont présidé à la genèse des valeurs invoquées dans l’espace public (qu’elles soient partagées ou controversées) tout en donnant à l’élève les compétences pour prendre part de manière critique à des pratiques de (re)construction des valeurs.

Biographie du conférencier

Hervé Pourtois est professeur de philosophie politique et de philosophie de l’éducation à l’UCLouvain, où il est rattaché à la Chaire Hoover d’éthique économique et sociale. Ses travaux portent sur les enjeux du pluralisme dans la délibération démocratique et dans l’éducation.

 

Observatoire des Diasporas

Observatoire des Diasporas

Bibliothèque virtuelle

Appels à communication

Bourses et concours

La balado du CRIDAQ

Notre infolettre

CRIDAQ filigrane